On compte sur vous !…

lesrestosducoeur.jpg

Aujourd’hui, je fais appel à votre solidarité… pour changer le monde, le cours des choses et les peines perdues

Mon amie Véro m’a parrainée pour participer à une grande chaine de solidarité « blogguesque » afin d’offrir chacun à notre niveau 10 repas aux Restos du Coeur. Pour cela, rien de plus simple, faire un billet et l’envoyé en lien à : hub@lanetscouade.com, puis parrainer à son tour d’autres bloggeurs(es). Voilà ce n’est pas compliqué hein !

Les Restos, c’est L’Association pour laquelle j’ai toujours donné d’une manière ou d’une autre… En achetant le CD des enfoirés, en leur donnant des denrées alimentaires lors des collectes officielles ou en leur portant directement au « Resto » local. Alors, je réponds une nouvelle fois présente pour eux, pour ceux qui n’ont rien, qui ont faim… parce que mine de rien, malgré mes coups de colère égocentriques que je poste ici, je sais que j’ai une belle vie, une vie facile, un toit, un boulot, et à manger.

 

Alors, ne soyons pas naïfs… ce billet est peu contraignant, mais en contrepartie ben, on est quelque part un peu obligé de faire de la pub à Carrefour et à Danone qui offrent directement ces repas. Moi, ça ne me dérange pas, si je peux contribuer ne serait-ce qu’un tout petit peu à aider quelqu’un par cet intermédiaire, et bien je fonce !

 

300250jesoutiens.gif

 

Voilà, à mon tour je vais parrainer Fanny et Pucca.

Surtout, vous faites comme vous voulez.. Ne vous sentez obligées de rien !

50431806p1.png

 



Dédicace…

Un p’tit clin d’oeil à une copine de la blogosphère…  

      p1020141.jpg      p1020098.jpg  

                          p1020125.jpg

SURTOUT NE PAS SE FIER AUX

APPARENCES !!!!

 



Music…

                                     indo.jpg

Mercredi soir, affalée sur le canapé devant la tv, je suis devant Taratata… spécial Indochine !

Et je me fais un petit flashback de ma vie d’ado, de celle où j’écoutais en boucle leurs CD.

 

 indo2.jpg

 

Bon, je suis en pleine crise de la presque quarantaine, je ne vais pas vous me le cacher plus longtemps. Alors, je tiens quand même à vous rassurer, je n’en suis pas au point de placarder des posters dans la chambre conjugale ni à acheter tout ce que l’on peut trouver sur eux, mais je les écoute à nouveau en boucle en voiture (oui parce que l’Homme n’est pas vraiment fan lui, alors à la maison ça passe moyen les CD à fond sur le lecteur cd)… et je les fais découvrir (en douce…) à mes princesses. Et ça fait un peu drôle d’entendre n°2 chanter par coeur « Salombo », « Elecrastar » ou « 3ème sexe » et sa préférée « Justine »…à 8 ans.

J’espère pouvoir les voir en concert avec mes princesses, c’est un petit délire que j’aimerai beaucoup réaliser, j’imagine qu’il pourrait y avoir une belle connivence entre mes princesses et moi en cet instant. Une petite parenthèse où je serais plus copine que maman, (le temps du concert hein… pas plus !)

Alors en cette veille de WE, de manière un peu égoïste,  je vous propose une p’tite vidéo de leur dernier single, « un ange à ma table » en duo avec Suzanne Combo, ce qui ne gâche rien !!!

Bon, comme je le répète souvent, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas… alors pour ceux et celles qui n’aiment pas, ne cliquez pas sur le lien… ou alors si, on ne sait jamais, vous pourriez peut être apprécier !

Et une petite info que vous connaissez sans doute, mais après les quelques années de passage à vide du groupe Indochine, la chanson qui les a « relancés », à savoir « j’ai demandé à la lune », a été écrite par Mickaël Furnon des Mickey 3D… ce groupe de vers chez moi que j’apprécie beaucoup itou (euh, je voulais le placer depuis longtemps ce petit mot… j’ai une passion pour les vieux mots…emoticone).

Aller, je vous laisse en musique, et je vous souhaite un bon Week-end !

Image de prévisualisation YouTube



De la relation belle-mère, belle-fille, petites-filles…

bellemere.jpg Depuis, quelques années déjà, je suis en conflit larvé avec Mamie M., également prénommée Belle-Maman (BM)… Jusque là rien d’extraordinaire me direz-vous, la relation belle-mère/belle-fille ayant fait l’objet depuis des lustres de divers clichés… Par contre, je peux dire sans problème qu’on les réunis tous les clichés !!!

BM ayant refusé de vieillir, elle est restée particulièrement capricieuse, inconséquente et exigeante. De fait, n’ayant jamais admis son âge depuis qu’elle a passé les 40 ans, l’annonce de l’arrivée de princesse n°1 alors qu’elle frôlait les 54 ans, fut à la hauteur de mes espérances craintes… Je ne détaillerai pas ici ce qu’il s’est dit et passé mais en résumé, elle ne voulait pas entendre parler de ce bébé et lorsque son frère lui demanda (4 jours après la naissance de princesse n°1) si elle trouvait sa petite fille jolie, elle répondit le plus naturellement du monde qu’elle n’était pas allée la voir laissant d’abord y aller la famille… cqfd !!! Quand 18 mois plus tard nous lui annoncions l’arrivée prochaine de princesse n°2, la réflexion fut tout aussi charmante : Ah ben I. a eu ce qu’elle a voulu ! Elle va peut être prendre la pilule après ça ?

Il a donc fallu attendre que les princesses aient respectivement 5 et 7 ans pour qu’elle commence à s’y intéresser et à vouloir s’en occuper. Depuis, elle demande à garder les filles durant les vacances… Mais là où il y a un gros problème, c’est que je n’ai aucune confiance en ses capacités… Et il faut dire que j’ai de bonnes raisons de m’inquiéter, pour preuves :

Déjà l’été, les filles sont chez elle car elle possède une piscine… Et bien mes princesses sont au bord de l’eau, de 11 h à 16 h, sans crème solaire car ça met une pellicule grasse à la surface de l’eau quand elles se baignent… j’ai donc contourné le problème en lui fournissant des Tee-shirt anti-uv, mais elle ne leur met pas parce qu’elles ont soi-disant froid avec. Et quand on lui dit qu’elle exagère, qu’elle ne doit pas mettre les filles à la piscine avant 16 h, pour toute réponse nous avons eu droit à : « mais elles sont tout le temps dans l’eau alors elles ne craignent rien, et puis vous avez peur de tout… » ; oui sauf que j’ai récupéré les filles avec de sacrés coups de soleil… surtout princesse n°2 qui a le teint clair (elle est blonde).

Par ailleurs, elle adore dormir tard le matin, alors que princesse n°2 est plutôt du genre lève-tôt, ben pour la faire dormir, histoire de ne pas être enquiquinée, elle est allée jusqu’à lui donner du lexomil… Non vous ne rêvez pas… du Lexomil à une enfant de 6 ans !!! Une chance inouïe que cela n’ait eu de conséquences sur sa santé…

J’AI PARFOIS BEAUCOUP DE MAL A RESTER CALME !!! (pardon je m’emporte là).

                                   cadeauantistressbm2gp.jpg

Et puis, il y a son comportement un tantinet décalé… depuis quelque temps, elle adooooooooore se faire passer pour leur mère !!! Non, non, je ne plaisante pas… Bon en même temps, elle est chirurgicalement déridée, et à un budget crème et maquillage, qui n’a rien à envié à celui de la défense américaine… mais tout de même, JE SUIS LEUR MERE !!! (zut, je recommence, désolée…)

Parfois, elle garde les filles à la maison car ça l’arrange (nous habitons en ville et elle à la campagne, et elle adore être en ville…). Le problème lorsqu’elle est à la maison c’est que l’Homme n’est plus… c’est désormais « Choupinou » qui obéit au doigt et à l’oeil à sa Môman, laquelle retrouve ses exigeances de Reine-Mère :

« Choupinou je veux acheter un fauteuil, dis à I. de te laisser l’ordinateur, je veux voir ça maintenant ;

« Choupinou tu me mets la tv stp, je veux regarder Ruquier (oui ben moi je voulais regarder Dr House, mais on s’en fout hein…) ;

« Choupinou, I. n’aurait pas pris du poids là ??? Faut lui dire qu’elle se mette au régime…

« Choupinou fais-ci, Choupinou fais-ça…

Et j’en passe et des meilleures….

Moi je peux bien demander à Choupinou, euh pardon à l’Homme de m’aider à faire ceci ou cela, ou de dire à sa Môman de la fermer  rester polie avec moi, il ne m’entend plus quand elle est dans la zone. Elle investit la maison de fond en comble et je n’ai plus droit à la parole dans ma propre maison ni même avec mes propres enfants.

Et quand bien même que l’Homme ou moi-même, aurions à réprimander les princesses (et surtout princesse n°1), ou même à leur demander quelque chose (de faire leurs devoirs par exemple…), BM s’insurge de l’éducation que nous leur donnons, de la sévérité dont nous faisons preuve (oui nous frappons nos princesses hein, mais faut pas le dire !!!), de nos horaires de militaire…

Tenez, pas plus tard qu’hier soir, nous téléphonons à nos princesses qui sont chez elle. Je papote avec princesse n°2, je n’ai pas terminé la conversation ni même parlé avec princesse n°1 que BM, hurle derrière qu’elle veut parler à son Choupinou… Bon, ben ok ! Et là, la Reine-Mère décrète (non elle ne demande pas, elle exige…) qu’elle viendra peut être dormir à la maison ce jeudi soir, car elle veut descendre en ville. L’Homme lui demande d’être sûre et de nous dire clairement si elle vient ou pas, histoire que l’on puisse un minimum se préparer à son arrivée d’autant que l’Homme ne doit pas rentrer avant 22 h ce soir et que moi, ben j’avoue que je me préparais à une petite soirée toute seule bien agréable… Et bien nous avons eu droit à un discours sur le fait que nous sommes vraiment trop rigides, que nous n’avions qu’à nous adapté à sa façon de faire, et que nous verrons bien ce soir si elle débarque !

J’ai perdu mon calme… avec l’Homme. Parce qu’enfin de compte, il n’avait qu’à lui dire de ne pas venir, c’est sa mère après tout non ? Et puis c’est nous qui avons des horaires fixes par notre travail, par l’école, etc… donc ce serait plutôt à elle de s’adapter à nos contraintes.

L’Homme en est conscient, mais pour tout argument, il m’a gentiment dit que s’il disait cela à la Reine-Mère, elle allait se vexer !

Oui, bien sûr… moi je ne me vexe pas hein… Juste pour vous dire que je suis effectivement trop bête gentille, c’est bien simple, en 15 ans, j’ai eu droit aux insultes (Sal*, P*, C*…), elle a proposé de payer pour que j’avorte de princesse n°1 (enfant désiré… qu’on ne se méprenne pas de mes propos hein…), et critique systématiquement ce que je fais ou dis…  il suffit que je dise blanc, pour qu’elle dise noir ; je ne fais jamais rien comme il faut (je travaille pas, faudrait que je bosse ; je bosse, faudrait que je sois plus à la maison…).

J’avoue qu’à 36 ans et des poussières, ça fait rager ! Certain(es) penseront que je n’ai qu’à pas me laisser faire, et là, je répondrai, que oui c’est pas faux… par contre, je vous passe les conséquences de ma rébellion… cris, pleurs, effondrement de la personne au sol, plainte auprès de la famille au complet que la femme a Choupinou est une caractérielle vraiment trop méchante. Un grand n° de cirque que j’ai assez vécu pour ne plus le supporter !!!

J’aimerai surtout que l’Homme ose enfin affronter la Reine-Mère, parce que pour le coup, il est même vachement d’accord avec moi sur l’attitude irritante de BM.

Mais là où tout s’envenime et où tout dérape, c’est que Princesse n°1 a tout compris du fonctionnement de sa chère Mamie M. !!! Oui, parce qu’elle est finaude la gamine et pas qu’un peu (tout le portrait de sa maman, si, si… ou alors sacrément opportuniste) et elle a bien saisi que Mamie M., c’est comme les chats, faut la caresser dans le bon sens du poil !!! Donc, elle s’est mis dans l’idée de se liguer contre moi avec Mamie M. pour obtenir ce qu’elle veut.

Déjà, elle vout un culte au maquillage (alors que moi, je ne suis jamais maquillée…) donc quand Mamie M. est là (et que j’ai le dos tourné), ben la demoiselle (qui a 10 ans JE LE REPETE) sort maquillée. Et là, où elle est très maligne ma pré-ado, c’est qu’elle sait trouver les mots pour flatter la Reine-Mère… et exiger d’elle tout et n’importe quoi ! Mercredi dernier, la Princesse pré-ado voulait aller au ciné avec Mamie M. pendant que princesse n°2 était à la gym, histoire de narguer sa petite soeur. Seulement dans un esprit d’équité, l’Homme et moi avons refusé. Belle-maman s’est insurgée, nous étions des parents j’étais une mère trop stricte, que je devais laisser s’épanouir ma fille et qu’en compensation j’avais qu’à emmener Princesse n°2 au cinéma le week-end voir un autre film… avec sa soeur ! Bon, pour l’équité on repassera.

Puis en guise de consolation, Mamie M. propose à ma pré-ado d’aller manger au resto le soir tous ensemble (précision faite que princesse n°2 termine son entrainement à 20 h et qu’elle est généralement un peu sur les rotules). Nouveau refus de l’Homme et de votre serviteur… Re crise d’ado de princesse n°1 ET de Mamie M. qui se mettent toutes les deux à nous apostropher du genre qu’on est des parents trop nuls, qu’on est des vieux avant l’heure, qu’on veut jamais rien faire et que c’est trop dur la vie… ben voyons !!! Mamie M. est la reine des propositions extravagantes qui ne conviennent pas forcément à des enfants… et elle n’y voit aucun problème, rajoutant qu’elle n’avait qu’à aller au resto avec princesse n°1 seulement.

Vous me direz que ce ne sont que des broutilles bien sûr, mais là où cela me gêne et où je suis vraiment, mais vraiment énervée, c’est que Mamie M. fait des préférences entre ses deux petites filles, parce que princesse n°2 pour le coup, se fiche complétement de flatter la Reine-Mère et n’en fait qu’à sa tête… C’est un esprit libre ma n°2, indépendante à tous les niveaux. C’est peut être aussi pour cela que bizarrement, Mamie M. est beaucoup moins cool qu’avec princesse n°1 et bien sûr, elle ne prend jamais partie pour elle en cas de conflit avec nous…

Alors certes, cela reste relativement discret depuis quelque temps, faut dire qu’on lui en a légèrement parlé une fois où elle estimait que princesse n°2 ne devait pas aller dans la piscine car elle était trop petite (alors que n°1 y allait depuis qu’elle était bébé) et qu’un simple baquet d’eau lui suffisait… un baquet comme celui-ci :

                                                                     baqu.jpg

En tant que maman, je me rends bien compte des différences de traitement mais surtout, depuis quelque mois, princesse n°2 aussi malheureusement, et elle commence à s’en plaindre car elle ne comprend pas pourquoi, Mamie M. préfère aller au ciné ou au resto avec Princesse n°1 et jamais avec elle… Et qu’elle se rende compte de cela, ben en tant que maman, ça me fait quand même souffrir pour elle !!!

Sur ce, je vous laisse et si vous avez 2 minutes… souhaitez-moi bon courage pour ce soir !!! S’il vous plait, je vous en supplie, pensez à moi, invoquez les esprits, ou tout ce que vous voulez… mais faites qu’elle ne vienne pas !!!



Vive le cinéma !!!

Décidément, en ce mois de Février, j’explose mon forfait ciné… Après Avatar vu avec l’Homme, en amoureux, à 15 sièges l’un de l’autre, ce WE c’était séance spéciale « Princesses »…

Nous avions décidé de les emmener au ciné ce dimanche matin (enfin, en fin de matinée, hein…). Donc, après avoir visionné sur internet les 3 bandes annonces des films adaptés aux enfants (planète 51, Mister Fox, ou La Princesse et la grenouille), leur choix s’est évidemment porté sur le dernier disney et son histoire de princesse.

Je ne vous cache pas que l’Homme n’était pas forcément très enthousiaste (moi non plus à vrai dire) mais bon, chose promise, chose due…

Nous voilà donc partis pour un dessin animé plein de guimauve et de clichés… Et pour le coup, ben je me suis bien fait avoir !!! Parce que non seulement, le film renoue totalement avec les anciens disney (dessiné à la main, musical) mais les personnages ne sont pas si stéréotypés. Ici, c’est la princesse qui « sauve » le prince et non l’inverse… Girl power le dernier disney, je vous promets ! Et mon côté « féministe » a plutôt bien apprécié…

Mais ce qui m’a enchantée, ce sont les décors de la Nouvelle-Orléans et du Bayou, colorés, chauds, tout en clair-obscur. Le tout est porté par un univers musical jazzy, blues et parfois gospel qui s’intègre parfaitement bien et qui surtout sublime ce dessin-animé. Les personnages secondaires sont d’ailleurs les ténors musicaux de ce film (Louis l’Alligator qui rêve de jouer dans un orchestre jazz, et Ray, la luciole à l’accent Cajun désopilant, entre autres…).

Image de prévisualisation YouTube

Franchement, une belle surprise ! Les Princesses ont adoré, surtout pour le côté princesse bien sûr, mais également pour l’histoire qui les a gentiment effrayées, L’Homme n’a pas trop adhéré même s’il a trouvé que c’était un bon dessin-animé. Quant à moi, je vous le redis, ce fut une belle découverte et un très bon moment ciné !

Pas de droits sur l'album 170161



Finger in the nose…

Un week-end où je gardais mes petites cousines…            crot.bmp

Mes 2 princesses et mes 2 cousines demandent à regarder la tv et plus précisément « Inspecteur Gadget ». Je m’exécute aussi sec et je m’installe à leur côté avec la planche à repasser, histoire de les garder à l’oeil tout en vaquant à mes corvées. (Oui parce que les 4 miss ensembles me retournent la maison en moins de temps qu’il ne faut pour le dire…).

D’un coup, mes princesses et cousine n°1 s’écrient : « Olala Juju, tu ressembles trop à Sophie (la nièce de l’inspecteur Gadget pour ceux qui l’ignore…) avec tes couettes !!! Et cousine n°2 de répondre : Ouais mais elle, elle met pas ses doigts dans son nez… »

sophie.jpg

cqfd !                             

 



Transportée…

Hier soir, avec l’Homme, c’était notre sortie ciné annuelle…

Bon comme vous le savez sans doute déjà, l’Homme et moi avons rarement les mêmes goûts et cela se ressent particulièrement dans nos choix cinématographiques… Cela ne me dérangeait pas spécialement jusqu’à récemment car il faut bien dire que depuis que nous avons les Princesses, les sorties au ciné se sont faites rares ou alors très ciblées « princesses » justement. S’il fallait que je vous cite les derniers films vus sur grand écran, je dirai : Là-Haut, l’âge de glace 2, Shrek 3, …

Oui, ça laisse songeur… non pas que les films disney ou pixar soient des navets, loin de là, mais cependant, si ces films me font rire et que je les trouve agréables à regarder, ils ne m’émeuvent pas, ne me  »transportent » pas (Ah si pardon, sauf Là-Haut !!!).

Donc, nous profitons que les princesses soient en congés chez les grands-parents pour nous faire une toile… Là, les complications commencent !!! Il faut que nous arrivions à trouver un film qui nous plaise à tous les deux. Alors autant je ne suis pas difficile et plutôt bon public, ce qui fait que j’irai voir pratiquement tout ce qui sort au ciné (sauf film d’horreur…) autant l’Homme n’est pas un passionné de ciné et peu de films l’intéressent.

Là pour le coup, notre choix était arrêté depuis quelque temps déjà, sur : AVATAR (oui je sais qu’il est sorti depuis 2 mois, et oui je sais que j’ai toujours un train de retard sur les sorties ciné, littéraires, etc…, oui je sais emoticone).

Ensuite, là où les choses ne sont pas simples non plus, c’est pour le choix de la place que nous allons occuper dans la salle… Et pour le coup, la pénible c’est moi ! Oui parce qu’il faut que vous sachiez que j’ai un gros gros gros défaut… je ne supporte pas d’être coincée entre des personnes que je ne connais pas, au milieu d’une salle plongée dans le noir. Je ne suis pas vraiment claustrophobe (je prends l’ascenceur sans problème), ni vraiment agoraphobe, mais un peu des deux quand je vais au cinéma…

Donc, ma place idéale se situe plutôt tout en haut de la salle, très près de la porte de sortie et surtout sur le côté de l’allée. Bon j’en conviens, ce n’est pas la meilleure place mais pour moi c’est essentiel, sinon je suffoque et je ne peux pas rester… (quand je vous disais que j’étais un peu bargeot des fois…).

Alors hier soir, nous avons simplifié les choses, on s’est mis chacun à la place qu’on souhaitait…

Bon en même temps ça ne nous a pas forcément dérangés de ne pas être à côté l’un de l’autre (on était pas loin non plus hein…), car quand on va au ciné (déjà que c’est super rare) ce n’est pas pour discuter durant le film…

Et là, je me permets une parenthèse car une fois installée, 3 pré-ados à la voix en mue se sont placés derrière moi. Le film n’avait pas commencé depuis 10 minutes que je n’avais rien entendu à part leurs voix nasillardes jusqu’à ce que je m’énerve et qu’ils prennent conscience qu’ils avaient plutôt intérêt à se taire vite fait (je vous rappelle que j’étais un peu énervée déjà hier)… donc ils se sont tus mais en compensation, je me suis ramassée leur cornet de popcorn 2 fois de suite. Quand je vous disais que les jours où je suis énervée, j’attire les c*…  fin de la parenthèse.

Voilà, nous avons donc enfin vu ce fameux film en 3D dont on a eu tous les échos possibles et inimaginables.

Clairement, j’ai été transportée par l’imaginaire de James Cameron, les paysages de Pandora sont splendides, merveilleux ! Cameron nous plonge dans un monde presqu’enfantin par ses couleurs et sa luminosité… On est en plein rêve ! L’Homme aussi a complétement adhérer à l’histoire et aux images… Lui qui a du mal avec l’imaginaire, s’est surpris d’avoir autant aimé ! Il est même persuadé qu’il y aura une suite…

avatarcameron1.jpg                 avatar001.jpg

Quand à l’histoire par elle-même, disons que je l’ai appréciée malgré un petit bémol. Grâce à la 3D on est réellement sur Pandora avec les Na’vis. On ressent le lien qui les unit à la Terre-Mère et qui les unit entre eux. On prend conscience de la nature qui nous entoure et du message sous-jacent que nous devons coûte que coûte la protéger. Mais surtout on a le sentiment de perte, d’un vrai gâchis, lorsque l’armée bombarde leur monde.  On se sent pulvérisé par ces bombes qui explosent et qui détruisent tout ! J’ai sursauté, j’avais presque le besoin de fuir ou de me réfugier avec les Na’vis… drôle d’impression !

Le petit bémol dont je vous parlais, c’est le côté blockbuster du film qui se fait sentir au moment de l’attaque de Pandora. Ce déploiement de forces, de mitraillettes, de bombes, tous ces morts… même si le message est clair à ce moment-là (Cameron dénonce la politique extérieure américaine), j’ai trouvé qu’il y avait une sur-enchère de moyens militaires et une petite caricature du Marine prêt à tout pour son pays…

Cependant cela ne gâche rien !  Ce film est une merveille de technologie et de poêsie si on occulte la partie « militaire ». Je pense même que les princesses pourraient le regarder car sans forcément comprendre le message, les décors les feraient rêver !

Je ne vais pas vous dire d’aller le voir… jusqu’à hier soir, je devais être la seule personne en France à n’avoir pas vu ce film, mais si toutefois vous êtes pire que moi, profitez qu’il soit encore programmé, il vaut vraiment le coût.

Voilà, après une journée passée sur les nerfs, cette sortie ciné m’a totalement détendue, transportée, dépaysée.

Il y a longtemps qu’un film ne m’avait fait un tel effet, celui d’être « dans le film », la dernière fois, c’était pour le Grand Bleu… ça date n’est ce pas !



Enervée…

013.jpg

 

Alors que les choses soient claires, il y a des jours où un rien m’énerve… La ou les raisons m’échappent mais c’est ainsi que certains matins je me lève du pied gauche, de mauvais poil, mal lunée, (rayer la mention inutile).

Et aujourd’hui, je suis passablement énervée… C’est un peu irrationnel mais de ce fait les côtés désagréables de mon boulot que je supporte en tant normal sont exacerbés par cet état…

Je suis assistante administrative (en langage courant : secrétaire). A la base, j’aime beaucoup mon boulot. Mes taches sont variées, j’ai un bon contact téléphonique avec la clientèle, et l’ambiance de travail est sympa…

Cependant depuis que je suis arrivée au bureau ce matin, chaque appel téléphonique que je prends… je tombe sur un pénible, un agressif, un mal-luné comme moi… Ben je peux vous dire qu’on ne fait pas bon ménage !!!

D’autant que je ne suis pas sensée répondre constamment au téléphone… je ne devrais décrocher que pour décharger ma collègue de bureau qui est standardiste, mais ça, elle ne l’entend pas de la même manière… Donc je suis contrainte de répondre au téléphone vu qu’elle ne bouge pas un doigt pour cela… Et ça rajoute à mon énervement car je suis bien entendu occupée par d’autres choses…

Bon, je suis professionnelle quand même, je ne vais pas être désagréable au téléphone (quoi que), cependant avec certains personnages, après avoir essuyé diverses remarques ou noms d’oiseaux, je me permets de leur raccrocher au nez (en les prévenant tout de même : « Ecoutez, vu la tournure que cela prend, je vais désormais terminer cette conversation en raccrochant et dès que vous aurez retrouvé votre calme, n’hésitez pas à nous recontacter !… c’est bien dit hein ? c’est courtois ?…). Ca va du type grossier, en passant par celui qui m’engueule pour une connerie faite par ma collègue de bureau.

Laquelle collègue de bureau me fout les nerfs en pelote avec ses airs de sainte-nitouche, qui fait conneries sur conneries (mais ce n’est jamais de sa faute), qui a une voix de crécelle (mais bon, elle n’y peut rien), un ton péjoratif à chaque communication quelle ponctue à coup de poing sur son bureau, et cerise sur le gâteau… qui n’est jamais, je dis bien JAMAIS contente !!! Tous les clients sont des débiles (ce sont ses propres mots…) qui ne comprennent rien. Elle a toujours un problème avec son logiciel, avec tel collègue, avec tel client, avec son coeur, avec sa tête, alouette…. Bon, il faut également préciser qu’elle passe son temps à papoter avec sa maman (oui parce qu’à 26 ans elle a besoin de téléphoner 5 fois par jour à môman et entre chaque appel, ben elle lui écrit sur msn) ou avec ses ami(es) sur msn, facebook, par sms, etc… ou à minauder dans les couloirs avec les collègues masculins. Par conséquent, il me parait difficile d’être concentré sur son travail dans ces conditions !

Bon, elle a des aspects sympas, c’est une bonne collègue avec qui on discute, on rigole parfois, etc… mais dans le travail proprement dit, c’est l’horreur. Elle ne supporte aucune remarque (tiens encore un appel d’un notaire qui me fait savoir qu’il a reçu deux dossiers mélangés… et devinez qui s’occupe des impressions et envois des dossiers hein… qui ????).

Disons que j’ai mes défauts, je ne prétends pas être parfaite et j’ai fait, (je fais et je ferais) des erreurs mais le minimum, c’est de reconnaître ses torts et d’assumer les conséquences.

Enfin tout ça pour vous dire que quand je suis de mauvais poil le matin, je focalise sur cette collègue (et sa voix insupportable) et cela n’arrange en rien mon état !!!

Voilà, c’était mon coup de sang du jour, mon défouloire perso… demain ou plus tard, un autre post plus agréable sans doute.

Et juste pour le fun :

Image de prévisualisation YouTube

 

 



New York

Un jour j’irai à New York… ou pas !

ny.jpg

Depuis que j’ai 15 ans, je rêve d’aller visiter New-York… Tout dans cette ville m’attire ! L’architecture, les musées, les quartiers et les gens ! Certainement que j’idéalise cette mégalopole ! N’empêche, j’espère un jour réaliser ce rêve.

L’Homme déteste les villes… Pour lui, voyage rime avec paysages grandioses, trekking. Il veut tracer la route, style « guide du routard ». Ses vacances idéales sont sportives, extrêmes ! Il partirait pour la Patagonie, pour la Guyane (où il fit son service militaire), pour l’Arizona et son Grand Canyon et plus près de chez nous… les gorges du Verdon, l’Ardèche pour des périples en canoë-canyoning…

Sauf que voilà… moi ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout ma tasse de thé. Je ne me définie pas comme sportive… Certes, je m’entretiens, je fais du sport 2 h par semaine. Mais de là à partir sac à dos-baskets, pour camper en pleine nature, traverser des rivières, crapahuter les montagnes et me foutre un vertige monstre, il y un fossé pour ne pas dire un grand canyon que je ne veux pas franchir… Je ne suis pas une AVENTURIERE. J’ai peur des bêtes qui rampent, qui volent… une phobie totale des araignées, et j’aime beaucoup trop mon confort pour oser envisager ce type de vacances… L’Homme me surnomme la « Bourgeoise ».

Pour moi, les vacances seraient plutôt du genre culturelles avec découverte architecturale, visite de musées, et quand même la possibilité de voir de jolis paysages (je ne suis pas complétement obtue non plus). En dehors de New-York, j’aimerai aller à Londres, Stockholm, Singapour, Tokyo… et par chez nous, j’adore Paris, Lyon et toute la côte atlantique (de la Bretagne à l’aquitaine) pour l’océan et les paysages.

L’Homme refuse le compromis au niveau séjour à l’étranger… Hors de question pour lui de mettre un € dans un voyage qui ne lui correspond pas… Alors New-York ce n’est pas pour demain… Je pourrais y aller seule me direz-vous, mais je vous le disais plus haut, je ne suis pas une aventurière et me retrouver isolée dans un endroit qui m’est totalement inconnu, j’avoue que dans ces conditions, ben j’ai bien moins envie de m’y rendre !

Mais bon, je ne perds pas espoir… je me dis que lorsque les Princesses seront plus grandes, peut être que nous pourrons nous envoler pour The Big Apple, que d’ici là, l’Homme aura changé (euh je n’y crois pas trop là…), ou alors que nous aurons gagné au loto et que nous pourrons nous offrir tous les voyages dont on rêve chacun de notre côté (là j’y crois encore moins, mais bon…).

Enfin, en attendant NY, je monte à Paris début mars !!! Pas d’Homme, pas de Princesses, que moi et mon baluchon ; je squatte chez mon Jules (pas de fausses idées… c’est mon cousin adoré) et à moi la liberté, les musées, les sorties nocturnes, sans mes p’tits boulets qui rouspètent que c’est trop long, que c’est pas beau, et que pourquoi on va pas à Disney plutôt, et que c’est quand qu’on rentre…

Ah, 2 jours de liberté, rien que pour moi, en 11 ans… Je suis fébrile rien que d’y penser !!!

Image de prévisualisation YouTube



50 cm…

Je suis une fille… Le scoop me direz-vous !!!

Oui, mais quand je dis « fille », je veux dire de celle qui soigne sa mélancolie à coup d’achats compulsifs en tout genre… (chaussures, vêtements, sac, déco… euh c’est quand même raisonnable non ?), et son cafard à coup de ciseaux dans les cheveux… Et plus le cafard est intense, plus la coupe est radicale… Alors là, je vous arrête tout de suite : ce n’est pas moi qui me coupe les cheveux !!! (Déjà découper une feuille en ligne droite, je n’y arrive pas, alors imaginez ce que ça pourrait rendre si je m’attaquais à ma crinière).

Donc ce samedi, je suis allée rendre visite à ma coiffeuse préférée… après un an et demi à l’éviter. Bon je ne vous cache pas que ma crinière manquait sérieusement d’entretien. Elle se rapprochait plus de la paille que du fil de soie. Niveau longueur ben c’était plutôt très long.

Après un soin miracle pour que mes cheveux soient merveilleux (parce que je le vaux bien !) super coiffeuse me place devant le miroir et m’interroge sur mes désirs capillaires. Et là, dans un élan de connerie désarrois, je m’entends lui répondre : Free-style !

A cet instant, un sourire carnassier béat s’affiche sur le visage de Super coiffeuse… genre gros flashback, laquelle se voyait 25 ans plus tôt avec ses barbies et tête à coiffer sur lesquelles elle faisait ses expériences désastreuses

Bon je la comprends en même temps… ça ne doit pas être tous les jours non plus que débarque  à 8 h 00 du matin, un samedi, une dingue cliente avec une tignasse longue jusqu’au milieu du dos et qui l’autorise sans réfléchir aux conséquences à faire ce qu’elle veut… avec ses cheveux.

Super coiffeuse c’est donc lâchée sur les coups de ciseaux, devant, derrière, sur les côtés… au bout d’une heure, je commençais à m’inquiéter d’autant que je voyais s’accumuler à mes pieds des mèches longues de 50 cm…

Et bien, le résultat fut à la hauteur du nombre de coups de ciseaux… je suis ressortie ravie, pleine de bonne résolution quant à l’entretien de ma coiffure, et surtout avec un petit goût de bien être dans la tête (oui parce que 2 h 30 chez le coiffeur à oublier l’Homme et les princesses, le ménage et les courses… ben ça fait du bien quand même)

Bon, je laisse là le suspens et vous met une p’tite photo avant/après :

chevlong2.jpg avant                     checour.jpg après

vous remarquerez le changement RADICAL parce que non seulement la coupe n’est plus la même, mais mon visage non plus !!! (Euh, pour celles (ou ceux…) qui n’auraient compris, ce n’est pas moi sur les photos, hein !!! faut pas exagérer non plus.)

Bon, j’avoue que la coupe de cheveux n’est pas tout à fait suffisante pour me rebooster au maximum, mais c’est un début… Samedi prochain, je me fais refaire le nez ! (non j’rigole… ou pas).



12

Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Plurielle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...
| andrelimoges